Mon expérience shopping du jour : loin de l’enchantement….

Réenchanter le parcours client, réinventer l’experience d’achat et blablabla et blablabla.. je crois vous avoir déjà expliqué mon avis là-dessus : oui , il y a des enseignes qui font des efforts en ce sens. Oui, il y a des tests ici et là, des initiatives intéressantes, mais malheureusement le quotidien nous ramène souvent à la réalité.

money-256314_960_720

Rapidement, afin de ne pas vous saôuler, je vais vous raconter mes trois expériences de ce midi.

1ère étape chez Brice ce midi afin de trouver quelques polos pour les vacances d’été qui approchent. Bon, on dirait que c’est la fin des soldes car c’est dévalisé et la nouvelle collection prend déjà beaucoup de place. Je finis par trouver mon bonheur (ou presque), les vendeurs sont sympas. Au moment du passage en caisse, je demande si l’un des modèles que j’ai repéré (le rose) sera prochainement disponible en XL où c’est c’est déjà foutu. Super gentil, l’hôte de caisse va me scanner le code et me répond qu’il n’est pas commandable pour le magasin mais que je peux l’acheter moi-même sur le site e-commerce !

Je me disais qu’en 2017, un magasin devrait pouvoir commander des produits qu’il vend encore sur son site internet ?

2eme étape chez Devred. Je suis dans une p….. de zone commerciale , je vais bien finir par trouver un polo rose. Banco, je trouve, il y a ma taille, je l’essaie, il me va comme un gant (sic..). Il y a une super promo : si j’en achète 2, j’ai une super remise. Comme je suis du genre à me faire attraper, je tombe mais le seul qui me plait (a part le rose. J’espère que vous suivez) n’est pas dispo en XL. Un des vendeurs, sympathique lui aussi, me confirme que tout est en rayon. Arrivé en caisse, l’hôte de caisse (qui ressemblait fort à un chef) me demande –interloqué- pourquoi je ne veux pas bénéficier de la super remise ? Je lui explique que j’en avais bien repéré un autre mais qu’il n’est pas disponible selon les dires de son collègue. Etonné, celui-ci me dit qu’il en a d’autres et qu’il va vérifier. De là, je le vois fouiller dans des tiroirs, partir, revenir, déballer, remballer … ça dure au moins 3-4 minutes , il se démène y’a rien à dire, pour finir par me dire qu’en effet……  il n’y en a plus en stock.

Je me disais quand même qu’en 2017, on pouvait peut-être vérifier son stok magasin par informatique ?

3eme étape, rapidos, à Gémo. J’avais acheté il y a quelques mois des godasses assez sympas pour traînailler le week-end et je me disais que je pourrais profiter des soldes pour m’en racheter une paire pour traînailler encore plus longtemps. Je file dans le magasin, prend la dernière paire à ma taille et file à la caisse, j’ai mis 30 secondes. Suis super content car en plus, elles sont remisées à 50% ! La belle affaire !  Arrivé à la caisse,  il y a au moins 10 personnes devant moi et 2 caisses ouvertes. Et là, évidemment, la 2ème caisse ferme. Pas un mot pour les clients, yeux baissés et juste une mention à la collègue restante « bon ben j’y vais moi ». Résultat : 10 minutes d’attente.

Je me disais quand même qu’en 2017, les enseignes pouvaient peut-être mettre une caisse automatique pour les clients pressés ?

Bref, je connais toutes les contraintes liées à ces métiers, logistiques , humaines, financières, techniques… et ne condamne personne. Finalement, j’ai trouvé ce que je cherchais, et plutôt à bon prix, mais reconnaissons quand même qu’on est encore quand même loin de parler d’enchantement…

Publicités