Coup de gueule Pub du dimanche matin

Un bon dimanche de fin de grippe. Alors, je m’octroie – chose rarissime – le droit de me taper dans la foulée AutoMoto et Téléfoot ! #personnenestparfait . Bien m’en a pris. Cela me vaut mon petit coup de gueule du dimanche matin face à la pauvreté, voire la nullité, des pages publicitaires françaises.;

A l’heure où l’on parle beaucoup de brand content , de la nécessité de raconter des histoires, de faire vivre et d’entretenir une relation avec le consommateur, je suis effaré de l’existence de certains spots. Je regardais aussi ce matin les pubs du Super Bowl (certes, rien n’est comparable et on est ici dans un exercice bien particulier de visibilité et de créativité) et je pense que nous avons des trains de retard sur ce domaine. Certes, l’accès à la télé est très onéreux. Oui, le besoin des annonceurs de rentrer du chiffre d’affaire immédiat est bien réel, mais les marques ne doivent pas oublier une chose : c’est l’image (la télé ou le net d’ailleurs) qui va créer cette relation unique avec le consommateur.

Les annonceurs qui communiquent simplement sur un produit – au pire son prix – au mieux ses bénéfices- sont des anti marques, la négation même de l’intérêt de la marque.

Je tombais par exemple à la fin de Téléfoot sur la pub Williams ou on fait expliquer sérieusement à Florent Manoudou que le secret de sa performance , c’est « la préparation », c’est à dire de choisir le bon gel douche le matin ! Est-ce que les marques peuvent continuer à se fiche de la gueule des gens comme ça éternellement ?

Alors , je sais bien évidemment que toutes les marques ne peuvent pas être Nike ou Coca-Cola, qui expriment par leur simple nom, une tonne de valeurs, voire même un certain art de vivre. Toutefois, vu le nombre de millions d’euros qui sont mis sur la table, j’encourage les marques à s’engager dans un vrai travail de long terme, de sortir de leur gimmick de comm , de valoriser leur pertinence et leur intérêt , d’expliquer pourquoi elles existent et surtout pourquoi elles survivent , pourquoi elles ont su gagner la confiance de milliers, de millions de consommateurs ?.. Et de nous le dire de façon intelligente et créative , parce que sinon, nous allons vraiment finir par zapper !

Bon, mais comme je suis un éternel optimiste -je reviendrai d’ailleurs sans doute sur la campagne Carrefour #joptimisme qui m’interroge beaucoup – je souligne donc pour conclure les efforts louables de Loto qui revient avec un spot intelligent qui met en avant la valeur liberté qu’offre le gain potentiel au jeu. Nous noterons le final avec « Born to be wild » … très sympa .

Spot qui n’est pas sans rappeler d’ailleurs le mythique « au revoir Président » , une pub « aspirationnelle » dans son sens le plus strict 😉 . Allez, on se le regarde juste pour le plaisir..

Publicités