Le cas Sneijder – Jean Paul Dubois

La critique de « Lire » qui figure au dos de l’édition de Poche dit : « on passe du rire aux larmes » . Cela ne fait pas de cela forcément un bon bouquin, mais force est de constater que c’est quand même déjà en soi une prouesse d’écrivain. Et en effet, même si le cas Sneijder est une réelle tragédie, cette histoire extravagante et rocambolesque (évidemment trop pour les puristes qui cherchent trop de crédibilité dans les romans) nous déclenche de vrais fous rires et nous arrache des larmes de tristesse …
le cas sneijder
Paul est l’unique survivant d’un inexplicable accident d’ascenseurs dans lequel a péri sa fille, issue d’un premier mariage. Après son coma, il revient à la maison dirigée par sa tyrannique seconde épouse en compagnie des cendres de sa fille.
Là, il décide de reprendre possession de sa vie, un peu à sa manière et surtout contre l’avis des siens, son épouse et ses deux cons de jumeaux qu’il déteste (et nous aussi !). Sa première décision est de changer de travail et de devenir promeneur de chiens !
Cette décision le mènera aux enfers.

Ce livre touchant aux situations cocasses est une vraie histoire de chute ; mais pas celle que l’on croit, pas celle de l’ascenseur.
Paul, le narrateur, a commencé à chuter bien avant, renonçant même pas à ses idéaux mais aux fondamentaux. le cas Sneijder, c’est le cas de millions de contemporains qui s’accommodent trop vite des caprices de nos sociétés. Jean-Paul Dubois est un explorateur formidable des failles humaines.

Publicités