Le slip français , un succès qui sent bon …

C’est ce billet sur l’un de mes blogs préférés (et ce n’est pas parce que l’un des rédacteurs est l’un de mes roubaisiens préférés ;-)) que j’ai décidé d’inaugurer la nouvelle version de mon blog, qui comme vous le constaterez n’a donc aucune ligne éditoriale. Je sais, c’est surtout ce qu’il ne faut pas faire si on veut être correctement référencé, susciter commentaires et relais, attirer les annonceurs internationaux et être invité aux 4 coins du monde par des marques en quête d’amour. Mais comme je l’avais expliqué dans un billet précédent, ce n’est pas le but recherché de cette activité, donc soit… advienne que pourra !

 
Bref, ce billet sur l’estafette du Slip Français m’a donné envie de parler de cette marque, qui depuis ses débuts, fait un sans faute sur le plan marketing. http://www.autocult.fr/2014/decouverte-la-renault-estafette-du-slip-francais/
 
Le pari était osé. Comment parler d’un produit franchouillard au possible, voire même longtemps jugé has been quand caleçons puis boxers squattaient les têtes de gondoles des rayons sous-vêtements Hommes, sans paraître d’être franchouillard et has-been soi-même ? Et bien, en assumant , voire même en caricaturant tous les codes du genres. L’exécution est parfaite.
2 choix marketing décisifs ont emmené la marque sur la route du succès.
Le premier est d’être une marque fondamentalement 3.0 : toutes les bonnes recettes du marketing digital sont exploitées avec une forte présence sur les réseaux sociaux qui font du Slip Français une marque qui dispose d’une véritable communauté. J’en suis une des preuves vivantes, puisque je suis fier de m’être marié en Slip Français et que j’en ai partagé l’expérience sur Twitter 😉
Et question community management, la marque est au top : réponses en direct aux fans, partages, publications et même intervention sur tout ce qui parle peu ou prou de slip. Une vraie présence, fun, drôle, souvent décalée et qui créé une vraie adhésion et une vraie préférence de marque.
Le second est d’avoir réussi à développer un réel contenu et de raconter une belle histoire autour notamment du made in France, du savoir-faire.. tout en donnant à ce made in France un coté furieusement moderne : graphisme, photographie, shooting , événements etc.. un vrai style graphique, une vraie patte vintage sans tomber dans le vieillot. Toujours sur le fil, mais toujours réussi.
 
La marque ne manque aucune occasion pour faire parler d’elle, par des pubs décalées et un poil impertinentes comme à l’occasion des dernières elections présidentielles ou encore en innovant en inventant par exemple le slip qui sent bon, appelé  « l’indomptable » , un slip qui libère un parfum grâce à des micro-capsules intégrées dans le tissu qui s’activent grâce aux mouvements. En résumé surtout un super coup marketing !
Dernier exemple en date des idées malignes donc : cette estafette « Le slip français » , immatriculée en 62 signalons le,  une sorte de « slip truck » qui va partir sur quelques routes de France cet été pour faire découvrir les produits. Une occasion de plus de faire parler de soi et de continuer a populariser la marque et ces produits.
 
Un gros coup de chapeau donc à Guillaume Gibault , le jeune fondateur de cette marque, a qui l’on espère le maximum de succès.  On se doute que les prochains mois seront décisifs. On sait que le slip français ouvrira une boutique dans le quartier du Marais à Paris. C’est une étape importante pour la vie de l’entreprise : passer de la boutique en ligne exclusive à la boutique physique. Quid aussi d’un passage par la distribution (grands magasins par exemple) ? L’enjeu sera de franchir ce cap sans perdre son identité. On va suivre cela de très près …

  20140707-221925-80365060.jpg

Publicités